C’était mon sixième voyage au Japon. Cette fois-ci, je voulais voyager seul et pour une plus longue période ; environ deux mois. J’ai loué un mini van et parcouru 5 000 kilomètres. Ayant déjà visité les grandes villes, je me suis cette fois perdu sur les routes entre Tokyo, Kobe, Tottori et Hiroshima. « Shima » signifie « île » en japonais : Il décrit la frontière physique que j’ai parcourue mais représente aussi le fossé qui me sépare de cette culture ancestrale.